Marketing-mobile.ca
Marketing-mobile.ca

Archive pour la catégorie « Opérateurs »

janvier 11

Ceci n’est pas une arnaque: Nokia a demandé à la designer d’origine chinoise Daizi Zheng de concevoir un prototype de cellulaire écologique capable de transformer le sucre des boissons gazeuses en source d’énergie pour le recharger.

«Le concept est d’utiliser une batterie bio pour remplacer la batterie traditionnelle afin de favoriser un environnement sans pollution. (…) les batteries de cellulaire sont dispendieuses, leur fabrication exige un grand nombre de ressources et les jeter à la poubelle engendre un sérieux problème environnemental», explique la conceptrice du prototype de l’entreprise finlandaise Nokia.

Le prototype de Mme Zheng est doté de plusieurs piles à combustible produisant de l’énergie à partir glucose intégré aux boissons très populaires sur le continent américain.

D’abord, des enzymes spécifiques décomposent la boisson pour extraire les atomes d’hydrogène. En suivant un parcours préétabli, les électrons des atomes d’hydrogène génèrent l’électricité dont l’appareil tirera profit. La batterie expérimentale serait écologique puisqu’elle ne rejette que de l’eau et de l’oxygène.

Grâce à une seule dose de soda, le téléphone fonctionnerait de 3 à 4 fois plus longtemps qu’une batterie au lithium à pleine recharge, d’après Mme Zheng. Cette dernière poursuit en affirmant que «la batterie pourrait être complètement biodégradable».

Récemment, Nokia s’est fait décerner la première place du palmarès des entreprises écoresponsables par Greepeace.

La seule chose qui reste à déterminer est à quel point le cycle de production complet des boissons gazeuses (plastique, distribution, etc.) a réellement un impact moindre que celui des batteries, qui intègrent de moins en moins de composants toxiques, sur l’environnement.

Plusieurs autres entreprises ont déjà exploré le potentiel d’utilisation d’autres sources d’énergie écologiques. À la fin du mois d’octobre, Toshiba avait lancé Dynario, un chargeur externe de batteries de cellulaire carburant au méthanol. Aussi, Sony avait développé une technologie capable de produire de l’énergie à partir de jus, et même à l’extrême avec du sang (humain) ou de la sueur.

Source: Branchez-vous

novembre 20

Les seules informations précises concernent les caractéristiques du mobile (Cf. plus bas).
81-capture_de28099ecran_2009-11-18_a_12
L’intérêt peut être autre : Red Bull est la première marque à avoir lancé plusieurs applis iPhone  (8 en tout) avec des positionnements différents (guide de cocktails, feux gratuits et payants, suivis du sponsoring sportif en F1, ..), une des premières marques à avoir lancé son MVNO (en Autriche, son pays d’origine) et sans doute la première marque de grande conso à lancer son propre téléphone mobile.

Peut-être sera t il distribué dans d’autres pays ? car la brand attraction est très importante …

Peut-être que cette initiative innovante (brander totalement un mobile Android) va faire des émules auprès d’autres marques, la barrière à l’entrée étant alors tout à fait raisonnable pour les marques.

Spécifications du mobile Red Bull :
L’appareil offre un écran capacitif de 3,5″ (320 × 480),
un processeur Qualcomm MSM7200A 528Mhz avec 256Mo de RAM,
un slot microSD,
le Bluetooth 2.0, le Wifi, la 3G, un GPS,
un APN de 3,2MPx, une batterie de 1500 mAh,
le tout sous Android 1.5.
Ses dimensions sont de 116 × 62.5 × 13.3 mm pour 135g.

septembre 30

La ministre québécoise de la Justice compte encadrer l’industrie du sans-fil de façon beaucoup plus serrée dans la province, à très court terme.

Si tout se passe comme prévu, le projet de loi 60, qui viendra actualiser la Loi sur la protection du consommateur, entrera en vigueur avant Noël. Un des objectifs visés est de réduire au maximum la confusion qui règne dans les contrats sans-fil et de mettre fin aux pénalités abusives.

«On voit que les forces ne sont pas équilibrées envers le consommateur, on vient rééquilibrer les forces», a résumé la ministre Kathleen Weil pendant un entretien avec La Presse Affaires.

Les amendements prévus serviront en bonne partie à protéger les adolescents, pour qui l’achat d’un téléphone cellulaire représente souvent la première grosse transaction. «Ce n’est pas une expérience tellement simple: c’est leur tout premier contrat, ils ne comprennent rien, le contrat est confus et lourd», dit Mme Weil.

Et qu’adviendra-t-il des frais d’accès au réseau et au 911, qui atteignent dans certains cas presque 10$ par mois? La loi ne les interdira pas, mais ceux-ci devront être clairement affichés dans le prix et expliqués aux acheteurs, souligne la ministre.

Ce redressement sur le plan législatif réjouit au plus haut point Charles Tanguay, de l’Union des consommateurs. «Ça va faire beaucoup de bien qu’il y ait un ménage réglementaire dans ce dossier, surtout que le fédéral ne veut pas le faire.»

Ottawa, en effet, ne compte pas légiférer les frais d’accès, malgré les pressions intenses de certains députés. «Dans le contexte actuel du marché déréglementé des télécommunications, le gouvernement n’a pas l’intention d’interférer dans les décisions que doivent prendre les compagnies privées», a indiqué Michael Hammond, d’Industrie Canada, dans un courriel.

En ce qui a trait à la constitutionnalité de la Loi 60, qui forcera les entreprises de télécoms à adopter des pratiques différentes au Québec que dans le reste du Canada, la ministre Kathleen Weil estime que tout a été fait dans les règles de l’art. La législation projetée touche le droit contractuel, qui est de compétence provinciale, souligne-t-elle.

«Personne n’a menacé de contester la constitutionnalité, a dit Mme Weil. Des gens l’ont évoqué, mais aucune compagnie de téléphonie cellulaire ne me l’a dit jusqu’à maintenant.»

Source: Maxime Bergeron de La Presse

septembre 30

inso-design-telephone-mais

Maïs, blé, patate douce et huile de ricin pour la coque, papier recyclé et encre à base de soja pour l’emballage : c’est le plus « écolo » des derniers-nés de Samsung. Ce tout premier « portable en maïs » a pour petit nom Reclaim SPH-M560. Il a été lancé le 16 août dernier aux Etats-Unis seulement pour l’instant, par l’opérateur Sprint. Et comme il se doit, il est tout vert. Un vert éclatant baptisé « Vert Planète ». Ou d’un beau « Bleu Océan » pour les allergiques à la chlorophylle.

Quoi qu’il en soit de sa physionomie, sachez qu’il est fait à 80% de matériaux recyclés, et que son plastique biologique se dégrade bien plus facilement que le plastique issu du pétrole. Pas de mauvaise chimie du genre phtalates (cette sorte d’acide organique) ou PVC (polychlorure de vinyle pour les connaisseurs). Son chargeur, doté d’un signal sonore de « fin de charge », pomperait douze fois moins d’énergie qu’un chargeur classique. Selon le constructeur, qui ne recule devant rien pour valoriser sa posture verte, l’appareil économiserait même du papier et de l’encre, puisque son manuel d’instructions n’est présenté qu’en ligne. Cerise sur le gâteau, Sprint, qui le distribue outre-Atlantique, reverse à un organisme de préservation de la nature, « Nature Conservancy », 2 des 49,99 dollars que ses clients déboursent aux Etats-Unis pour l’acquérir.

Outre un « Guide Vert » permettant à chacun de composer les repas les plus écologiquement corrects, ce mobile 3G de Samsung au clavier coulissant intègre une double caméra, un appareil photo de deux megapixels et un navigateur GPS. Bref, sa « techno » tient également la route…

Reste que, sur la Toile, des esprits chagrins s’indignent de ce « go-green-intégral-outil-de-marketing » ou y vont de leur touche d’humour. Quelques commentaires parmi d’autres : « Il est paradoxal, pour un produit qui se veut écolo, d’être jetable mais pas à 100% dégradable » ; « Ce maïs est-il garanti sans OGM ? », « Pète-t-il après une heure en plein soleil ou chauffé par les ondes, pour finir en pop-corn ? Ce serait dommage ! » ou encore : « Et si on le lèche, ça a le goût du pop-corn ? »…

Pour en savoir plus, trois articles :
- Le portable en maïs de Samsung (Le Monde.fr)
- Avec Reclaim, Samsung poursuit son offensive dans les mobiles écolos (businessmobile.fr)
- Samsung affirme sa stratégie écolo avec le portable en maïs… (latribunedestrasbourg.com)

Source: Culture mobile

septembre 28

Le meilleur moyen de reconnaître un ado, mis à part l’acné, c’est le téléphone portable en permanence collé à l’oreille. C’est à partir de ce postulat que Coca Cola Great Britain a mis en place Gimme Credit, une campagne mobile qui offre aux teenagers UK 50 pence de crédit par jour (environ 1$) sur tous les opérateurs du pays.

gimme-credit-150x150Pour récupérer ce crédit additionnel, il suffit d’acheter un pack de cannettes Dr. Pepper, Sprite ou Fanta sous lesquelles figure le code à 10 chiffres à recopier sur le site gimmecredit.co.uk. L’ado devra se créer un compte et indiquer son numéro de mobile pour sa première demande, il aura juste à envoyer son code à 10 chiffre par SMS au 85888 pour les suivantes. L’opération dure quelques mois (jusque fin novembre), les utilisateurs pouvant faire une demande par jour maximum.

Un très bon coup de Coca Cola, qui va non seulement augmenter ses ventes, mais aussi se constituer une bonne base de donnée d’adolescents à recontacter pour de futures campagnes mobiles.

A voir fin novembre si du temps de communication en plus comme carotte pour attirer les adolescents est une technique pertinente!

Source: www.mobi-mktg.com

septembre 21

Il y a environ 1 mois, Radio-Canada m’a demandé mon avis au sujet du retard technologique et mobile du Réseau de transport de la Capitale (RTC).  J’avais affirmé que je croyais que les sociétés publiques étaient généralement très lentes à réaliser les opportunités que le mobile leur offre. Voici un exemple qui prouve que le Canada est encore en retard!

Depuis juillet 2009, le réseau de transports en commun Optymo a lancé un nouveau service de micro-paiement de titre de transport par mobile en partenariat avec Orange Business Services. Grâce à ce service unique en France, les Belfortains peuvent désormais acheter leur ticket de bus depuis leur mobile.

Dans le cadre de sa collaboration avec Optymo, Orange Business Services a assuré le conseil, lʼaccompagnement, lʼintégration technique, l’exploitation et  l’hébergement de la solution de paiement par SMS, qui est compatible multi-opérateurs mobiles.

Quel que soit leur opérateur mobile, il leur suffit dʼenvoyer BUS au 8 41 00 pour recevoir instantanément un SMS faisant office de titre de transport. Ce billet est valable une heure à compter de sa réception, sur lʼensemble des lignes et quel que soit le nombre de correspondances effectuées.

Source : www.servicesmobiles.fr

septembre 13

août 05

Un téléphone qui promet. Sera t-il distribué au Québec? Aucun opérateur n’en a encore fait l’annonce!

juillet 24

La reconnaissance vocale va révolutionner le marketing mobile, c’est ce qui ressort d’une étude de GigaOM Pro et immr. Nous allons voir un changement extraordinaire dans le mobile, comment la parole va redevenir un élément essentiel dans des dispositifs innovateurs, Google est surement l’un des premiers à avoir lancé de nombreux services : Advances in speech recognition, speech-to-text et text-to-speech.

Sur Android pour les langues anglaises vous pouvez faire votre recherche en parlant à votre mobile, la technologie va redonner à la voix (formidable technologie humaine) sa place ! Cela rendra bien des baby-boomers heureux; plus de clavier, ou si peut… plus de menu interminable, plus de navigation fastidieuse….

6a00d8341c7e0553ef011572246820970b-200wiLe rapport montre qu’à ce jour, aucun OEM ou opérateur a pleinement capitalisé sur les technologies vocales pour permettre des applications fonctionnelles, faciles à utiliser, bien intégrées. Le marché du smartphone est très concurrentiel, la reconnaissance vocale pourrait être la prochaine technologie perturbatrice sur les appareils mobiles pour nous aider à différencier les constructeurs et opérateurs !

Du clavier QWERTY à l’écran tactile, qui a été une percée importante pour rendre l’interface plus intuitive et utilisable pour une plus grande partie de la population, la reconnaissance vocale apportera aussi sa pierre à l’édifice. Vlingo et SpinVox ont été parmi les premiers à permettre que la voix soit utilisée dans des services mobiles.

Apple aussi la bien compris et travaille avec Google dans ce sens, des applications devrait voir le jour très bientôt, Vocalia est aussi un bon exemple d’application avec la reconnaissance vocale

Et le Marketing Mobile : plusieurs usages possibles, l’un est pour l’information sur les produits et les services, fait à base de renseignements, les consommateurs recherchent des magasins, la disponibilité des produits et des informations, etc.

Dans les requêtes sur un site Web mobile, elles sont généralement dans un format XML ce qui permet de faire usage de ces données, par exemple, en posant des questions à l’interface. La voix pourrait être donc développée davantage dans des interfaces conviviales qui leur permettent non seulement de répondre à une question, mais de fournir cette information en utilisant la synthèse de parole.

Dans la mesure où vous pouvez personnaliser l’information fondée sur la connaissance d’un individu ou d’une personne habituelle, pour les annonceurs les résultats sont susceptibles d’être supérieur : imaginer que la voix qui vous réponde dans les différentes campagnes marketing soit une voix familière ( je prend l’exemple des personnes qui font les pub à la radio reconnu par des  millions de personnes)

D’autres technologies vont permettre de détecter le bruit ambiant pour déterminer l’emplacement d’un individu, les annonces et les offres peuvent être de plus en plus localisées avec plus de précision en fonction du bruit, bref l’imagination humaine est sans fin….. l’une des populations qui devrait aimer cela : les Senior bien souvent delaisser sur mobile.

Source: servicesmobiles.fr et mobilemarketer.com

juillet 03

Je ne sais pas pourquoi, mais je ne suis vraiment pas certain que mon mobile aurait survécu à tous ces tests!

Source : Servicesmobiles.fr