Marketing-mobile.ca
Marketing-mobile.ca

Archive pour mai 2010

mai 31

Happyview.fr, opticien en ligne, met aujourd’hui à la disposition des utilisateurs de l’Phone une application ludique et gratuite. L’application happyview.fr propose  en effet d’essayer les 500 lunettes de vue et lunettes de soleil vendues sur le site. Sur l’application Iphone, il est également possible d’agrémenter sa photo d’accessoires amusants  : moustaches, chapeaux de toutes formes à assortir avec le coloris des lunettes choisies. L’application permet évidemment de transférer les meilleurs clichés sur Facebook. Cependant on notera qu’il est pas toujours évident d’utiliser l’application.

mai 31

mai 27

Alors que la grande majorité des Etats européens mettent en place l’austérité, le Parlement va offrir un ipad à chacun de ses membres. Un beau cadeau à 5 millions d’euros. Le blogueur Slovar ne décolère pas.

Tous les pays de l’Union et particulièrement ceux de la zone Euro ont décidé ou vont adopter des mesures d’austérité sur une durée qu’on estime à environ dix ans.

C’est dans ce contexte peu engageant que le Parlement européen a décidé : « d’équiper ses 736 membres d’un iPad pour un coût avoisinant les 5 millions d’euros, révèle le site internet du Times. Objectif : rendre les députés européens plus « tendances » et plus mobiles » – Source Le Figaro

Et puis, ça permettrait peut être de « compenser » les records d’absentéisme comme nous le racontent régulièrement Jean Quatremer de Libération ou Marianne2 

.

Néanmoins, jouons le jeu !

Question : Les indemnités d’un eurodéputé serait-elle si basses qu’elles ne leur permettrait pas de payer un iPad de leur poche ou le faire payer par leur groupe politique ?

« (…) Depuis le mois de juillet 2009, tous les élus du parlement européen touchent 5.963,33 euros nets. Ce qui signifie que l’écart qui séparait, par exemple, un eurodéputé italien (11 700 euros) d’un de ses homologues bulgares (1000 euros) n’existe plus (…)»  – Source Fluctuat

Ce à quoi il faut ajouter : «  (…) Le montant de l’indemnité de frais généraux est, en 2009, de 4 202 euros par mois, quelle que soit la nationalité du député. Il faut y ajouter les indemnités forfaitaire et annuelle de voyage ainsi que les indemnités journalières (…) »  – Source Toute l’Europe

Les eurodéputés appartiennent à des groupes politiques qui bénéficient de financement de l’Union Européenne comme nous l’explique le site Europa : « Les partis politiques au niveau européen peuvent bénéficier d’un financement par le budget général de l’Union européenne (…) L’UE peut financer un parti politique au niveau européen à hauteur de 75 % du budget total d’un parti politique au niveau européen (…) »  – Toute l’Europe

Et ne pas oublier : « Les fondations politiques affiliées à un parti politique au niveau européen peuvent également introduire une demande de financement via ce parti (…) Les fondations politiques au niveau européen sont vouées à des tâches d’observation, d’analyse, de communication et de contribution au débat, en particulier en vue d’élections européennes (…) »  – Source Europa

Klaus Welle , l’émissaire d’Apple?
Alors, qu’est ce que c’est que cette histoire d’ iPad à 5 millions d’Euros ?

Selon le site Itespresso : «  Il serait poussé par l’allemand Klaus Welle, secrétaire général de cette institution qui se passionne pour les produits de l’univers Apple comme l’iPhone (…) Sachant qu’un iPad coûte entre 499 euros et 799 euros. Le coût global d’acquisition de l’iPad pour l’ensemble des députés européens reviendrait dans une fourchette comprise entre 367 000 et 588 000 euros en fonction du modèle choisi (Wi-Fi ou Wi-Fi + 3G) et de la capacité de stockage (…) Il reste encore de la marge pour atteindre cinq millions d’euros… »

Au delà de cette différence constatée par Itespresso, on fait valoir de « sérieux arguments » au parlement.

Un porte-parole du Bureau européen interrogé par The Times, répond que « cette commande d’iPad devrait servir à mettre de côté des vieux PC tournant avec des applications comme Microsoft Word 2003 ». De plus, argument choc : «  La majorité des députés européens ont déjà reçu des iPhones et en sont très satisfaits. Les PC étaient bons jusqu’à présent, mais l’iPad est un terminal bien plus performant «  a déclaré anonymement un haut fonctionnaire du Secrétariat général (…) »  Source Zdnet

Les PC étaient bons jusqu’à présent ? Je veux mon neveu !

Il faut savoir que : « Il y a quelques mois, chaque député a pourtant déjà reçu un ordinateur portable Hewlett-Packard » neuf ! Mais que beaucoup : «  se seraient plaint d’un poids trop élevé de l’objet, et, du coup, de problèmes de dos » … des victimes de TMS en quelque sorte !

C’est d’autant plus farce que comme l’explique Marta Andreasen, députée britannique : «  (…) Beaucoup de députés sont âgés et ne savent même pas utiliser Internet » – Source Le Figaro

Motus et bouche cousue
Du coup, au parlement européen, on préfère se montrer évasif et discret !

« (…) Interrogé par le Times, un porte-parole du Parlement européen nie cependant l’existence d’un projet d’acquisition d’iPad dans un « futur immédiat » et déclare ne pas être informé d’une initiative du Secrétariat général à ce sujet (…) »  – Zdnet

« La recherche et l’innovation contribuent à la création d’emplois, à la prospérité et à la qualité de la vie »  écrivait l’Union Européenne sur son portail. Pour une fois que ses représentants allaient promouvoir efficacement la recherche et l’innovation, c’est vraiment dommage que des « fouinards » de journalistes soient venus briser cette soif technologique !

Mais dans quelques mois, lorsque la polémique se sera tassée …

mai 27

mai 25

Les consommateurs américains ne se contentent plus d’utiliser leur téléphone pour acheter des applications, des sonneries ou des jeux mobiles. Mais achètent désormais des produits et des services matériels.

Le commerce sur téléphones mobiles commence à s’instaurer véritablement dans les pratiques des consommateurs américains, constate la Mobile Marketing Association (MMA) et Luth Research dans une étude. Environ 20% des personnes interrogées affirment utiliser leur téléphone portable pour acheter des applications et des sonneries. Mais ce n’est pas tout, désormais, les consommateurs américains ne se contentent pas d’acheter des contenus pour leur mobile. Ils adoptent de plus en plus le m-commerce pour acquérir des produits ou des services qui n’ont rien de numérique. Même si moins d’un consommateur sur dix utilise son portable pour recevoir des coupons de réduction et autres promotions, la tendance à l’utilisation du portable pour le m-commerce au sens large se confirme.

Une adoption croissante

« Pendant longtemps, nous avons vu des millions de personnes acheter des sonneries, des jeux et d’autres applications de cette nature. A présent, les consommateurs utilisent leur mobile comme un moyen d’acquérir d’autres types de produits, également« , note ainsi Peter Johnson, vice président de MMA, et responsable de l’étude. « Cette adoption croissante illustre la pertinence et la fiabilité du mobile comme canal privilégié pour toute une variété d’achats, notamment des biens physiques« , poursuit-il. La majorité des achats s’effectuent via l’opérateur, indique l’étude. Et 40% se font en passant par la banque du consommateur, ou via un paiement par carte de crédit.

Le m-commerce considéré comme une pratique sécurisée

Quelque soit le moyen choisi, la plupart des personnes interrogées considèrent le m-commerce comme une pratique « sécurisée et digne de confiance ». Dans le détail, ce sont surtout les utilisateurs de BlackBerry et d’iPhone qui sont adeptes du m-commerce. Plus de 50% des iPhonautes ont déjà acheté du contenu pour leur smartphone, et cela correspond à près d’un tiers pour les possesseurs de BlackBerry. L’étude a été menée auprès de 1000 consommateurs américains adultes, et conduite à la mi-Avril.

Source: l’Atelier

mai 25

Une étude de Sybase 365 (Présent sur Six continents, des connexions à 700 opérateurs mondiaux qui donne accès à plus de 2,4 milliards d’abonnés mobiles avec plus de 100 milliards de messages distribués chaque année) dresse le profil des utilisateurs de mobile dans le monde,Les réponses des 4 100 personnes interrogées ont permis d’identifier les 6 profils type d’utilisateurs ci-dessous :

Le Sophistiqué Il s’agira typiquement d’une Française approchant de la quarantaine. Les Sophistiqués utilisent Internet pour toutes leurs activités et sont très au fait des nouvelles technologies. Une personne Sophistiquée utilise son téléphone pour surveiller ses finances, depuis les aspects les plus simples (solde de son compte) aux plus avancés (ses placements). Elle ne considère pas son téléphone portable comme un accessoire de la vie sociale, mais plutôt comme un agenda haut de gamme. Les individus Sophistiqués représentent 13 % de l’ensemble des utilisateurs. Face au produit adéquat, les individus Sophistiqués sont 25 % à envisager un achat. Les bons produits répondant aux attentes de ce groupe sont les actions et les bons de réduction pour les produits haut de gamme, ainsi que les produits bancaires.

Le passionné L’archétype du passionné est un Chinois d’environ 25 ans. Il utilise son téléphone portable pour gérer son quotidien, son compte bancaire, payer ses factures et collecter des informations ; enfin, il consacre beaucoup de temps à sa vie sociale. Son utilisation du téléphone est avant tout pratique ; il s’intéresse moins à l’évolution technologique qu’aux aspects concrets de la vie quotidienne. Les passionnés représentent 26 % de tous les utilisateurs de portables consultés. Face à un produit intéressant, il y a 70 % de chances pour que le passionné envisage son achat. Les principaux produits intéressant ce segment sont les outils quotidiens de la vie sociale et professionnelle, tels que des guides des restaurants, l’accès à des réseaux sociaux et la gestion des comptes bancaires.

Le mordu de technique L’archétype du mordu de technique est un Indonésien approchant la trentaine. Il suit de près l’évolution technologique et il connaît généralement les applications les plus récentes. Dans l’idéal, son téléphone portable est un ordinateur. Il s’attache à y dupliquer toutes les fonctionnalités offertes par son ordinateur. Les mordus de technique représentent 23 % de la population mobile. Si le produit proposé est intéressant, 45 % de la population sont susceptibles d’envisager son achat. Les principaux produits qui intéressent les mordus de technique sont les services de nouvelle génération, ainsi que les outils financiers haut de gamme.

Le mondain L’archétype du mondain est un Italien d’environ 35 ans. Son téléphone lui sert à gagner du temps et à établir des contacts. Tous les appareils ou applications conçus à cette fin l’intéressent. Il souhaite également s’informer de près sur les tendances du moment pour mieux profiter de la vie. Les mondains représentent 19 % de tous les utilisateurs. Si le produit adéquat leur est proposé, près de 30 % des utilisateurs de ce segment envisageront son achat. Les principaux produits intéressant les mondains sont les bons de réduction et les offres spéciales, ainsi que les informations concernant les réseaux sociaux.

Le chercheur Le chercheur peut être représenté par une Allemande approchant de la cinquantaine. Elle est susceptible d’utiliser son téléphone pour collecter des informations, peut-être en guise d’alternative à une bibliothèque. Elle s’intéresse à la vie de sa communauté et en particulier à toutes les informations ayant une importance locale. Les chercheurs représentent 17 % de la population mobile. Face au produit adéquat, un chercheur a 5 % de chances d’envisager son achat. Les services qui intéressent le plus le chercheur sont la vie des collectivités locales et les alertes sur les urgences.

Le reclus Le reclus représente le segment de population le plus âgé et le plus occidental. Il peut se présenter sous les traits d’une femme américaine ayant la quarantaine ou la cinquantaine. Elle utilise son téléphone uniquement en tant que tel et ne s’intéresse nullement à d’autres services ; elle est encore moins désireuse de payer pour des services supplémentaires. Les reclus ne représentent que 2 % de la population. Aucun produit ne les intéresse.

Et vous, quel type d’utilisateur êtes-vous?

Source: Servicesmobiles.

mai 20

Quand la marque allemande tente de faire croquer la pomme aux 220 nantis du football français… Privilège, privilège… Toujours les mêmes…

Mon premier est la SLS AMG, le nouveau bébé de Mercedes Benz, véritable réincarnation de la légendaire 300 SL de 1951, avec ses célèbres portes « ouverture papillon « . Et elle vient juste d’arriver en France. Mon deuxième est le nouveau bébé de Steve Job, l’Ipad qui, lui, va inonder notre beau pays le 28 mai. Mon tout est un privilège de rois. Ou plutôt des nouveaux rois d’aujourd’hui: les footballeurs.

Pour faire buzzer autour de son bolide, la marque, avec ses agences Proximity BBDO et FreeBirds,  a donc décidé de cibler les 220 plus gros salaires de la Ligue 1. Des « happy few » toujours à la recherche de nouveautés, d’exclusivité et de bling-bling. Et qui -cerise sur le gâteau- n’ont pas de problèmes d’argent et gagnent plus de 80 000 euros par mois.*

Les joueurs viennent donc de recevoir personnellement un iPad dans une belle boîte enrubanné. Quand ils ouvrent la jolie tablette, les heureux iPaders découvrent un film promotionnel sur la voiture, et surtout un jeu, avec une application Mercedes SLS AMG, leur offrant une expérience de conduite virtuelle.

Mercedes et les 220 iPad from INfluencia on Vimeo.

Premier effet « Kiss cool »: bien sûr on peut parier que tous les joueurs vont faire mumuse avec leur nouveau joujou. Mais c’est ensuite que le deuxième effet va fonctionner. Et quel effet ! A la fin du jeu, une petite phrase s’affiche: «maintenant fini de jouer, vous pouvez commander une voiture» avec l’adresse du concessionnaire le plus proche et un lien sur le site.

Le pari est que les footballeurs très « show off »,  qui aiment bien « en jeter » auprès de leurs petits camarades, ne  résisteront pas et se battront pour être les premiers à acquérir le bijou! Une seule voiture suffit pour que le constructeur rentre dans ses frais. Deux, c’est du bonus. Quant au buzz, ou aux photos dans la presse people…

Source: Influencia

mai 20

Voici un article traitant d’une nouvelle possibilité d’utilisation pour les SMS : l’arrêt d’une voiture ! Incroyable mais vrai.

Les étudiants de Stanford ont réussi à faire communiquer le mobile et la voiture. A tout moment, vous pouvez connaître la position GPS de votre voiture en envoyant un simple SMS mais surtout vous pouvez couper le moteur !

Mais comment cela fonctionne-t-il ?

C’est tout « simple », l’envoi du SMS provoque l’alerte de surchauffe de la voiture ce qui fait ralentir considérablement la voiture avant de la stopper !

Fini le car jacking avec ce système ! Il ne manque plus qu’un système pour bloquer le voleur dans la voiture et de lui balancer à travers la ventilation du gaz lacrymogène mais bien sûr tout cela… à distance.

Plus sérieusement, cela est encore une fonctionnalité intéressante… à condition de ne pas le laisser dans la voiture…

mai 18

L’association DePaul UK vient de lancer une application Iphone (IHobo). Cette application propose de s’occuper d’un SDF à la manière d’un tamagoshi pendant 3 jours. Si vous ne vous en occuper, il pourrait tomber dans la drogue et même mourir! Une manière choc de sensibiliser une nouvelle génération de donneurs aux problèmes rencontrés par les SDF.

A voir et à noter : un réel effort sur la démarche pédagogique et l’utilité du don, présentés dans cette vidéo.

Source: marketing-alternatif.com

mai 17

Le Centre international de recherche sur le cancer s’apprête à éditer un rapport sur les conséquences de l’utilisation des téléphones portables sur la santé. Lancée dans 13 pays, l’étude vise à mesurer les risques de la téléphonie mobile sur la santé, sur une période de dix ans. Les chercheurs estiment qu’il n’y a pas de lien direct entre les cancers et tumeurs du cerveau et l’utilisation des portables.

logo acfr cancer

L’étude Interphone menée par Centre international de recherche sur le cancer et publiée par la revue International Journal of Epidemiology délivre ses premières conclusions dans un communiqué. Les risques de gliome sont de 40 % supérieur et un risque de méningiome (tumeurs du cerveau) de 15 % supérieur pour les personnes déclarant une utilisation fréquente. Pour autant, le laboratoire précise que « les biais et les erreurs limitent la force des conclusions et empêchent d’établir une interprétation causale ».

Cette étude menée par interrogatoires a tout de même réuni 2.708 cas de gliome et 2.409 cas de méningiome. Les résultats ont alors été ajoutés à d’autres études de cas-témoins. Pour autant, les personnes testées n’étaient pas des utilisateurs intensifs du téléphone portable. Les plus gros utilisateurs (10% du total) l’utilisaient en moyenne une demi-heure par jour alors que le temps moyen d’utilisation était de à 2h30 par mois.

En conclusion, l’étude Interphone financée par la Mobile Manufacturers Forum, la GSM Association et la Commission européenne, note l’absence de risques sur 10 ans. Néanmoins, il faut préciser que depuis 2000, l’usage du portable s’est intensifié même sur des populations plus jeunes.

Conscients de ce manque, les chercheurs précisent qu’« en raison de préoccupations liées à l’augmentation rapide de l’utilisation du téléphone portable chez les jeunes, qui n’étaient pas couverts par Interphone, un nouveau projet, baptisé MobiKids, financé par l’Union européenne sera initié pour étudier le risque de tumeurs cérébrales lié à l’utilisation du téléphone portable dans l’enfance et l’adolescence ». Résultats de l’étude dans 10 ans ?