Marketing-mobile.ca
Marketing-mobile.ca

Archive pour janvier 2010

janvier 30

Se faire refaire le nez ou les seins, il y a une application pour ça. Cette application iPhone insolite vous est proposée par le docteur Michael Salzhauer, un chirurgien esthétique de Miami, qui  ne sait plus quoi inventer pour se faire connaître. Alors si vous avez envie de voir ce que pourrait donner votre nez ou vos seins une fois refait, amusez vous. En plus, vous allez également pouvoir retoucher votre famille et vos proches.

isurgeon-iphone

Pour ce faire il existe le mode jeu, qui vous permet de simuler quatre opérations chirurgicales (Nez, abdominoplastie, remodelage des fesses et augmentation mammaire) et le mode étendu qui vous permet d’importer vos propres photos dans la «salle d’opération».

Regardez la vidéo pour mieux comprendre comment cette application fonctionne :

A télécharger uniquement en anglais sur l’AppStore au prix de 0.79€ ou 1.59€ pour la version « pro ».

janvier 29

Voici les résultats d’une étude intéressante sur l’intérêt des consommateurs pour les alertes SMS.

Nearly 70 percent of mobile users want more SMS alerts, according to a new survey published today by Dialogue Communications.  Users also indicate a high willingness to opt-in to SMS alerts for everything from appointment reminders to bill payments.

The study, which asked participants how they usually and how they would like to receive appointment reminders, found that although only three percent of people currently receive reminders by text – with 83 percent coming in the mail – over 67 percent would be happy to receive text reminders or alerts in the future.  Furthermore, nearly 60 percent would actually opt-in for a text reminder service, and just over 80 percent of people said they would also be interested in a customer service text call-back request capability.

Reasons cited for an overwhelming enthusiasm to SMS reminders included primarily that they were much more convenient than receiving reminders in the mail.  Once sent, they’re stored on one’s mobile device for future reference, and is much more reliable.  Other reasons include being more environmentally friendly and easier to integrate with Outlook, for those using smartphones.

The survey was conducted in the U.K., which currently has the second highest usage of SMS after the U.S.  Some 83 billion text messages are sent in the U.K. every year — with more than 830 billion being sent in the U.S. — which means SMS reminders are set to become a major utility across numerous industries.  We covered a recent campaign centered around Kaiser Permanente, who partnered with mobileStorm to deploy a pilot SMS reminder solution that ended with unprecedented results- saving Kaiser nearly $150 per appointment and over $275,000 at a single clinic.

As SMS continues to proliferate, so to will SMS-usage beyond the confines of basic communication and marketing.  As SMS becomes more of a utility for consumers, we’ll undoubtedly see more of the technology in our everyday lives.

Source: mobilemarketingwatch.com

janvier 28

Actuellement notre équipe travaille sur un projet touristique très intéressant rattaché au système IVR. Je partage donc avec vous cet article sur l’utilisation des IVR d’un point de vue marketing, ce qui n’est pas très commun au Québec et Canada.

Marlon Bowser, CEO of HTK, explains how integrating text messaging and IVR (Interactive Voice Response) can help increase campaign response rates

The battle for the hearts, minds and airtime spend of the UK’s mobile phone users is fierce. Customers will not hesitate to change their network operator if they can get a better deal or service. And without contract tie-ins, the pre-pay market is the most aggressive.

HTK has been working closely with one of the UK’s largest network operators since 2003, helping it hold on to its position as pre-pay market leader with the highest customer satisfaction rating. The Christmas period is always a busy time for generating new customers, but many network operators experience a higher than usual level of churn in January and February. In 2009, the pre-pay marketing department at this large network operator wanted to concentrate a retention campaign on 225,000 customers acquired in December through one of its largest UK retail partners.

The focus of the campaign was on subscribers who had not taken a ‘free allowance’; with the implication being that those customers were more likely to churn than subscribers who had. This would be one of the first pieces of marketing communication to those customers, so it was vital to get it right. In order to test the outbound SMS campaign, the operator decided to send a different message to two pools of 10,000 customers each. The most successful response rate over a 7-day period would determine the message to be used for the remaining large pool.

Tariff options

The SMS was compelling. Subscribers were reminded of their tariff options and asked to respond for more information. In the first test-group of 10,000 customers, the call-to-action was simply to reply to the text message. Conversely, the second group was asked to dial an interactive voice response (IVR) line, hosted by HTK.

The results were startling. Of messages successfully delivered to the handset, the SMS reply was 33%, an impressive figure, but not unexpected for such a compelling offer. However, the IVR response was even better at almost two-times the SMS figure, a response rate of 59.5%.

Over the 7-day test of 20,000 subscribers, the conversion rate of customers actually taking-up a new tariff, and therefore showing a loyalty that would help protect against churn, was 24.5% for the SMS channel and 36.9% for IVR. Again, this was a spectacular figure for the IVR response channel.

The SMS-to-IVR campaign trial was deemed a massive success, and was subsequently applied to the entire population of 225,000 subscribers. Over the following three-month period, this resulted in over 61,000 successful conversions. That’s 61,000 ‘at risk’ customers who were actively retained.

Personalisation

So let’s think about this for a moment. IVR is typically thought of as dull, monotonous and even irritating, so how can it work so well for marketing?  Firstly, it comes down to personalisation. By uniquely identifying the caller through their mobile phone number, the ‘campaign IVR’ is able to make an attractive offer straight away, without the need for the caller to trawl through menus in search of what they’re looking for.

This approach of rapidly presenting the most relevant content, individually tailored to each caller, can be extended to two or even three propositions in a single call. Compared to the 160-character limitations of SMS, IVR is a phenomenal way of delivering targeted content. And because the right content is offered straight away, calls are shorter and the cost of marketing is reduced. It’s a win-win formula and a great example of how combining channels can work so well.

IVR has now become a cornerstone of the network operator’s pre-pay marketing activity, handling over 30 million calls per year. Not only does the IVR provide great marketing results and more loyal customers, but it has been proven to help steer calls away from the contact centre too.

And it’s not just for mobile network operators and large service providers. Dynamic and personalised marketing IVR can work for any company with a large number of customers and a diverse range of propositions; whether in retail or finance, insurance, leisure, real estate or utility services.

Unlikely as it may sound, IVR has emerged as a marketer’s dream

janvier 28

De plus en plus d’usage et d’efficacité dans les services mobiles de santé à travers le monde en développement. Par exemple en Afrique, il y a une autre utilisation pour les téléphones mobiles, le personnelle de santé qui travaillent au Kenya se servent désormais des téléphones mobiles pour rassembler les informations de santé des patients dans les régions éloignées pour transférer les l’analyse instantanée dans les centres médicaux éloignés.

La collecte de données est primordiale, la santé publique repose sur la collecte rapide de données précises pour suivre la flambées de maladies, de surveiller les stocks de vaccins et d’autres fonctions similaires.

Le 21-22 Septembre 2010 une conférence sur Londres fera un état des lieux complet sur le sujet : Mobile health care industry summit.

Source: Servicesmobiles.fr

janvier 28

janvier 28

Et si le mobile devenait un canal de vente à part entière ? En tout cas à la SNCF, c’est déjà possible. En 2009, la compagnie a enregistré plus de 7 000 réservations par mois sur la version mobile de Voyages-sncf.com. Très récemment, eBay a annoncé avoir vendu plus de 1,5 million d’objets via les applications mobiles durant les fêtes.

Source AMMF

janvier 27

Voici une application iPhone dont la démo fait fureur sur la toile et les réseaux sociaux  avec 600 000 visionnement cumulés.

Aussi inutile que complément géniale, cette solution technique qui nous laisse entrevoir de possibilités énormes de l’iPhone pour des opérations de communication sur mobile.

janvier 22

Le Centre canadien de protection de l’enfance et l’Association canadienne des télécommunications sans fil (ACTS) veulent inciter les jeunes à utiliser la messagerie texte de façon prudente et respectueuse.

Deux sites Web, Educationtextuelle.ca et Texted.ca, ont pour ce faire été lancés, et un projet pilote sera mené dans une centaine de classes de 1ere secondaire à travers le pays. Les enseignants utiliseront le site et ses outils pour favoriser de meilleures «relations textuelles».

Les parents peuvent quant à eux s’éduquer sur le langage SMS.

Source : Marketing-Qc

janvier 22

Après des actions de communication inattendues en Hollande (un véhicule amphibie avait débarqué le 7 août dernier sur une plage hollandaise, avec à son bord un DJ et quelques hôtesses) et au Japon (le studio de la marque offrait la possibilité via un code 2D d’être sélectionné pour être le modèle du jour, shooté par des pros), la marque Glacéau Vitamin Water  du groupe CocaCola continue ses actions de communication en France avec flashcode.

6a00d8341c7e0553ef0120a7f99a7c970b-320wi

La campagne a été lancée jeudi 21 janvier et des flashcodes sont présents sur les véhicules, leaflets de la marque… voire sur les bouteilles à terme.

Les flashcodes, tout en couleurs, permettent aux mobinautes de retrouver sur mobile (smartphones) les dernières expériences high-tech d’hyper-réalité issues de l’internet des objets : dégustation virtuelle, hypercontenus inédits et cadeaux.

Source: AFMM

janvier 22

Alexandre Mars, le fondateur de Phonevalley (Publicis), était l’invité du Buzz Média Orange-Le Figaro.

En 2012, le marché du marketing mobile devrait atteindre 6,3 milliards de dollars contre 3,8 milliards cette année, selon les estimations de JPMorgan. «Au regard de ces chiffres, Publicis Groupe et Maurice Lévy ont eu raison de nous racheter en 2007 pour disposer de ce qu’il y a de mieux en expertise mobile en France et dans de nombreux pays», relève Alexandre Mars, le fondateur et PDG de Phonevalley. Pour le créateur en 2001 de cette agence de marketing mobile, qui est aussi désormais responsable des activités mobile de Publicis Groupe dans le monde, «ces chiffres confirment une taille de marché réelle. L’écosystème mobile est une vraie économie. Elle fonctionnera davantage le jour où tous les annonceurs auront un site mobile ou une application mobile. La difficulté du système aujourd’hui, c’est que la plupart des annonceurs n’en ont pas encore, un peu comme le Web il y a dix ans», explique-t-il. La communication sur les mobiles recouvre plusieurs métiers : le media planning, l’achat média mobile, les services interactifs mobiles (sites Internet mobiles, applications mobiles, contenu et promotions de marques) et le conseil stratégique.

Le succès des smartphones, iPhone d’Apple et autres Nexus One de Google devrait soutenir la forte croissance (+30 % en France l’an dernier) de ce secteur de la communication. «Les smartphones vont permettre de passer à une autre dimension, de surfer et surtout d’utiliser le mobile quand on a du temps à perdre (ce que l’on appelle «time killing» en anglais) ou à gagner (« time saving»). Ce qui va faire le succès du téléphone, c’est quand vous allez comprendre ces deux problématiques et répondre à des moments différents à l’engagement d’une marque par rapport à un consommateur», souligne le patron de Phonevalley, qui suit avec attention le lancement, attendu mercredi prochain, de la tablette tactile d’Apple, baptisée iSlate. «Cela devrait permettre de créer de nouveaux formats publicitaires et de développer une interaction avec les consommateurs à des moments différents. C’est aussi du temps disponible et la tablette va permettre par sa taille, son accès et son design d’ouvrir un autre horizon ou, a minima, de répondre à des besoins exprimés par les consommateurs».

Phonevalley compte aujourd’hui une centaine de collaborateurs. Présente dans dix pays au travers de 30 agences, elle a été nommée en décembre dernier «Agence mobile de l’année» par le magazine américain OMMA pour ses campagnes de marketing mobile menées pour Procter & Gamble, Kraft, Puma, RIM, O2 et L’Oréal.

Source: Le Figaro