Marketing-mobile.ca
Marketing-mobile.ca

Archive pour la catégorie « Code-barre 2D »

avril 04

Le code barre pourrait devenir obsolète au Japon, où Toshiba a développé une nouvelle technique de reconnaissance visuelle. Cette révolution dans les scanners de supermarché pourrait même à terme menacer le QR Code.

La nouvelle innovation sortie de la boîte à idées du géant nippon est pour le moins intéressante. L’objet de notre enthousiasme se nomme Object Recoginition Scanner et pourrait très vite rayer du paysage de la grande distribution les fameux codes barres. Développé par Toshiba Tec, ce scanner à reconnaissance visuelle peut reconnaître chaque produit simplement à l’aide de sa caméra. Il est même capable par exemple de distinguer deux pommes sur leur couleur et leur forme. Rien de plus.

Sur le site japonais DigInfo TV (voir vidéo ci dessous) Keiichi Hasegawa, chez Toshiba Tec explique que «les fruits et légumes frais n’ayant pas de codes barres, cela peut engendrer des délais à la caisse et c’est ce problème qu’on a voulu résoudre.» Voilà pour la cause. Concernant l’ Object Recoginition Scanner, «la caméra ne se concentre que sur le produit. La technologie élimine l’arrière plan et les sons ambiants»

Capable de reconnaître également cannettes et autres coupons, le dernier-né des laboratoires de Toshiba Tec dispose d’une base de données de fruits et légumes mais aussi d’ autres produits courants dans les supermarchés japonais. L’ambition de Toshiba est de rapidement garantir la bonne utilisation du scanner même sans aucune formation préalable.

Cela passe par une lecture du produit en toutes situations, qu’il soit loin, mouvant ou un peu masqué par des doigts. Autant dire que le consommateur lambda sera capable facilement et aussi rapidement de passer lui même ses courses à la caisse automatique pour un coût de logistique ultra réduit du côté du distributeur. Un share-to-win limité au Japon pour l’instant, mais pour combien de temps encore ?

Evidemment, comme Object Recoginition Scanner n’en est qu’à ses prémices, on peut, sans trop se tromper, affirmer que sa technologie peut aussi rapidement affecter l’impact et le développement des QR Codes. Les taglines invisibles ou les tatouages numériques sont eux déjà rendus inutiles par l’Object Recoginition Scanner, qui se débrouille très bien sans eux…

février 18

PayPal vient tout juste de lancer son programme pilote « the Shop and Pay On-the-Go » dans les stations de métro de Singapour. Cette solution permet aux consommateurs d’accéder aux services d’un m-Wallet via leur téléphone portable et d’acheter des produits en situation de mobilité. Il suffit de balayer un code 2D pour obtenir le produit.

février 06

Une belle opération de l’agence V qui démontre le potentiel des codes 2D pour rendre une publicité imprimé interactive.

janvier 17

Les codes QR n’ont jamais autant été utilisés dans les stratégies de marketing des entreprises. Caisses de bières, panneaux d’autobus, affiches, vêtements et magazines sont quelques endroits où ceux-ci se retrouvent fréquemment afin d’accéder à du contenu numérique adapté aux appareils mobiles.

Cependant, on assiste à une utilisation nouvelle de ces codes… En France, une entreprise innove grandement en utilisant ces derniers afin de transmettre de l’information médicale. En effet, plusieurs études ont démontré que davantage de vies pourraient être sauvées si les premiers répondants connaissaient mieux les caractéristiques médicales des victimes.

Ainsi, l’entreprise européenne propose d’identifier les citoyens par un code QR unique qui le lierait à ses caractéristiques médicales. On pourrait ainsi retrouver un tel code sur le casque d’un motocycliste, sur un simple bracelet, un téléphone ou encore sur carte qu’un individu aurait avec lui. Grâce à ce code, les ambulanciers ou autres premiers répondants pourront obtenir des informations médicales précises sur une victime très rapidement et ainsi donner les soins nécessaires et appropriés.

Le nouveau service a été lancé cette semaine dans quelques régions de la France et l’entreprise prévoit pouvoir couvrir l’ensemble du territoire d’ici la fin de l’année 2012.

décembre 14

Question de se mettre davantage dans la féerie des Fêtes, la boutique Sony de Paris a su créer une activation plus qu’originale. Mélangeant la mobilité et le marketing terrain, la façade du commerce s’est littéralement transformée en calendrier de l’avent géant. Ainsi, chaque fenêtre de la bâtisse est numérotée d’une journée de décembre allant de 1er à 24.

Ici, le concept proposé est très simple. Lorsque les passants et les visiteurs arrivent sur place, ces derniers sont invités à «scanner» un code QR à l’aide de leur téléphone intelligent. Sur leur mobile apparait alors une invitation, leur permettant d’ouvrir la fenêtre virtuelle correspondant à la date d’aujourd’hui. En ouvrant celle-ci, chaque participant découvre un cadeau qui peut réclamer sur-le-champ. Rabais en magasin, chèques-cadeaux Sony, tablettes numériques, Blue-Ray, consoles de jeux vidéo et beaucoup d’autres prix seront remis jusqu’au 24 décembre.

Partout dans le monde, l’évènement marketing de Sony fait beaucoup jaser sur Internet. Pourtant, ils n’ont fait qu’adapter un concept vieux de plusieurs années à la technologie d’aujourd’hui. Une activation brillante qui s’amalgame très bien avec la période actuelle de l’année.

Bref, pour essayer le calendrier, vous n’avez besoin que d’un téléphone intelligent, d’un billet d’avion à destination de Paris et vous rendre au 39 av. George V, 75008 Paris, du 1er au 24 décembre, durant les heures d’ouverture du magasin. Rien de plus simple… Non ?

Voyez l’activation ici: http://www.youtube.com/watch?v=MNVMU_bNs3Q

décembre 09

Cela fait quelques articles que j’écris sur l’utilisation non pertinente des codes 2D. Parfois, mes critiques ont touché le cœur sensible de quelques annonceurs et agences qui nous reprochaient de ne pas féliciter l’ensemble des campagnes utilisant la mobilité. Ce n’est pas parce que nous sommes une agence mobile que nous croyons que tout ce qui est mobile est bon et pertinent. En fait, la mobilité est malheureusement, la plupart du temps, mal utilisée, et ce qu’il s’agisse des codes 2D, des applications mobiles et même des sites mobiles. Gardez en tête une information lorsque vous travaillez sur une campagne de mobilité: le mobile, ce n’est pas un téléphone ou une tablette, c’est un situation de consommation de contenu.

Voici donc une campagne de la Régie du bâtiment. Elle nous invite à tenir la rampe d’escalier (et c’est au-dessus d’un escalier, donc jusque là, c’est pertinent), mais on invite les gens à scanner un code 2D pour on ne sait pas trop pourquoi… Petit problème : pour scanner un code, il faut idéalement ses deux mains durant quelques minutes. Il faut aussi ne pas regarder en avant, mais bien en haut pour photographier le code. Il est donc possible de rentrer dans quelqu’un, ou que quelqu’un nous rentre dedans… Ah et en plus, on arrive sur un site qui n’est pas mobile qui nous dit quoi?… de tenir la rampe d’escalier, entre autres…

Vous en pensez quoi?

novembre 25

juin 09

mai 31

mai 24

Peu à peu, les QR Codes envahissent les médias classiques. Dans la presse, sur des affiches, sur les catalogues promotionnels off line et on line, et même dans des spots télévisés, la contagion semble prendre une ampleur que l’on n’aurait pu soupçonner il y a seulement quelques mois. Il semblerait que les marques comme les communicants ont finalement perçu le potentiel relationnel de ces petits codes barres digitaux, qui permettent, d’un simple scan avec un smartphone, de donner vie à une publicité statique et d’offrir au consommateur  un contenu exclusif et interactif, enrichi par la réalité augmentée.

Blippar veut capitaliser sur ce succès en proposant une application universelle qui repose sur la reconnaissance de l’image elle-même et non plus sur la lecture du code (voir la vidéo de démonstration ci-dessus). Non seulement l’application Blippar permet de lire les QR Codes de la première génération, mais elle permet aussi de rechercher par marque et par lieux les contenus enrichis. Avec Blippar, plus besoin de QR codes inesthétiques : ils seront remplacés par la lettre b qui signifie que le contenu de l’image est enrichi et peut-être lu avec l’application. Une application qui se veut “conçue par des marketers pour des marketers”, et dont le site internet indique qu’elle sera “bientôt disponible” (sans indiquer de date précise). A suivre, donc …