Marketing-mobile.ca
Marketing-mobile.ca

Archive pour la catégorie « Site mobile »

avril 22
A lire sans modération !

A lire sans modération !

Le magazine The Economist a publié une vidéo instructive autour de la convergence des réseaux, des connexions haut débit en mobilité et des usages multimédia. Une vidéo d’où il resssort notamment que le téléphone mobile sera le premier outil de connexion à Internet dans le monde d’ici 2020 ! En route pour une galerie incroyable de faits et de chiffres.

Cette irruption des nouvelles technologies et des médias sociaux n’est pas sans provoquer de profonds bouleversements dans le paysage médiatique et les usages des consommateurs. Le magazine The Economist anime à cet effet une plateforme Web de partage et de dialogue intitulée Media Convergence. Des industriels, des experts technologiques, des psychologues du marketing et des professionels des médias viennent régulièrement faire part de leur point de vue sur les tendances et les stratégies qui se mettent en place. Pour se connecter au site (en anglais), cliquez sur l’adresse suivante : http://mediaconvergence.economist.com/

avril 18

Voici une présentation Powerpoint très intéressante qui vous expliquera pourquoi investir dans le mobile.. MAINTENANT!

10 reasons why now is the perfect time to get serious about the mobile web

avril 18

ipad-compatible

Apple recense désormais sur son site Américain les sites adapté à l’iPad. Pour le moment 20 sites (US) sont présents sur la pages mais vous pouvez déjà proposer votre site à Apple. Et si votre site n’est pas encore compatible iPad pas de soucis, une aide est déjà dispo ici mais en anglais uniquement.

avril 08

L’année 2009 aura été marquée par la transition des Québécois d’un statut d’internautes à celui de «mobinautes». Le principal constat remarqué par le CEFRIO dans le rapport NETendances 2009 est le passage des Québécois vers une mobilité dite «intelligente».

En effet, le rapport NETendances 2009 établit que la proportion d’adultes possédant un assistant numérique personnel (Palm ou Blackberry) ou un téléphone intelligent (iPhone, par exemple) s’est accrue de 65 % au Québec en moins d’un an.

Bien qu’ils soient encore minoritaires, le taux de ces «mobinautes» s’est élevé à 13 % en 2009, alors qu’ils ne représentaient que 8 % des Québécois en 2008, indique Najoua Kooli, directrice de projet au CEFRIO.

Les Québécois sont encore peu nombreux à accéder à Internet par le biais de leur téléphone (7,6 %). Néanmoins, parmi les 472 000 «mobinautes» répertoriés au Québec par le sondage Léger Marketing pour le compte du CEFRIO, 38 % d’entre eux seraient de véritables «accros» du Web mobile, car ils s’y connectent plusieurs fois par jour.

Source: Branchez-vous

avril 01

Près de 19 milliards de dollars pour 2014 ! C’est le montant faramineux que devrait atteindre le marché des applications web 2.0 sur mobile à l’horizon 2014 selon Juniper Research.

Difficile à croire aujourd’hui, mais selon la société d’études Juniper Research (qui n’a aucun rapport avec l’équipementier télécoms Juniper Networks), la voix sur IP (VoIP) sur téléphones mobiles sera le service moteur du marché du web 2.0 mobile en 2012.

Déjà, certains opérateurs européens comme T-Mobile en Allemagne ou 3 en Italie commencent à lancer de tels services. En France, Bouygues Telecom, Orange et SFR bloquent encore cet usage pour des raisons financières évidentes : la VoIP les prive des substantiels revenus que génére encore le trafic de la voix sur leurs réseaux.

Selon les analystes, le principal frein à la généralisation de ce type de services est l’absence de modèles économiques pour le web 2.0 mobile. Mais si de tels modèles étaient trouvés et les usages massivement adoptés, le marché des applications web 2.0 de gestion de la présence, de géolocalisation et de réseaux sociaux sur mobile pourrait peser plus de 6 milliards de dollars en 2012. Et avec la VoIP, ce marché des applications représenterait près de 19 milliards en 2014, rapporte Juniper Research.

mars 17

Le moteur de recherche estime que le coût par clic des liens sponsorisés sur mobile sera bientôt plus élevé que sur l’Internet fixe, grâce au développement des smartphones et à la géolocalisation.

Le coût par clic (CPC) des liens sponsorisés sur mobile dépassera bientôt celui des liens sponsorisé de l’Internet fixe. C’est ce qu’a affirmé Vic Gundotra, vice-président de Google Engineering lundi 15 mars lors d’une conférence vidéo portant sur l’activité mobile du groupe, sans préciser les montants moyens du CPC. Selon lui, le nombre de recherches sur Google via mobile ont déjà quintuplé en l’espace de deux ans à peine. Sur l’internet traditionnel, le CPC moyen pratiqué par Google a progressé de 2 % au dernier trimestre 2009 (lire l’article Les bénéfices de Google ont progressé de 50 % en 2009, du 22/01/2010).

Vic Gundotra estime que le développement du search sur mobile sera boosté par l’essor des smartphones d’une part, et l’apport de la géolocalisation comme critère de ciblage des publicités sur mobile. Le moteur de recherche ne cesse d’enrichir ses services à cet effet, offrant par exemple la possibilité aux mobinautes de vérifier la disponibilité des produits dans les points de vente locaux (lire l’article Google référence l’inventaire des magasins sur mobile, du 12/03/2010). D’ailleurs,

avec 23,7 milliards de dollars de chiffre d’affaires en 2009, Google domine déjà le marché du search engine marketing. Et le moteur de recherche ne cache pas ses ambitions dans le domaine du mobile, tandis que les autorités de régulation en prennent la mesure. Ainsi l’acquisition de l’adserver Admob, qui lui permettrait d’obtenir une part de 21 % sur le marché de la publicité mobile, est pour l’instant freinée par la Federal Trade Commission (FTC) qui ne s’est toujours pas prononcée en la matière (lire l’article Google se lance dans la publicité mobile avec Youtube, du 11/03/2010).

Source: Journal du net

mars 12

Le prix du meilleur site mobile du Grand prix Stratégies du marketing digital 2010, a été décerné mercredi au PMU pour son site pmu.fr lancé en novembre 2009 sur les smartphones et pour la campagne accompagnant ce lancement, a indiqué jeudi le PMU dans un communiqué.

Ce prix, dont l’objectif est de valoriser le meilleur de la communication digitale, a gratifié le site mobile pmu.fr qui permet de parier en quelques clics partout et à toute heure et d’avoir accès à l’ensemble des informations utiles: programme des courses, résultats et rapports du jour, pronostics, vidéos, selon le communiqué.

Avec un chiffre d’affaires de 9,3 milliards d’euros en 2009, le PMU est la première entreprise de paris hippiques en Europe. Son site internet, pmu.fr, qui compte 300.000 clients, a enregistré 660,7 millions d’euros de chiffre d’affaires, la même année.

Source: AFP

mars 04

Voici un article d’Infopresse très intéressant sur la stratégie mobile de RDS.

À la suite du lancement hier de la nouvelle plateforme mobile de RDS, Daniel Dumoulin, chef, médias interactifs, et Robert Turcotte, vice-président, programmation, médias interactifs et développement des affaires, soulignent comment l’utilisateur a été au coeur de son développement.

À qui s’adresse cette nouvelle offre?
Les amateurs de sport sont au centre de toute notre démarche pour RDS mobile. Nous avons d’ailleurs sollicité plusieurs milliers d’entre eux pour en tester la version beta. Les besoins exprimés par les utilisateurs orienteront l’évolution du site actuel et des diverses déclinaisons possibles au fil du temps. Nous comptons d’abord bien documenter et bien comprendre le « modus operandi » des amateurs avant de prendre des décisions sur la nature des prochaines phases. Qui utilise quel type d’appareil? Quels contenus sont consultés? Devrions-nous prioriser le développement du site mobile ou encore nous tourner davantage vers des applications iPhone, BlackBerry et Android, par exemple? RDS est initialement apparu sur le troisième écran avec des alertes mobiles sur les Canadiens de Montréal et le sport en général. Le site RDS mobile représente la suite logique d’une stratégie visant un objectif simple: atteindre le maximum d’amateurs, partout et toujours.

En quoi consiste exactement cette plateforme?
C’est un site « Wap » accessible sur tous les téléphones portables avec écran, simple et facile à consulter. On y trouve un large éventail de nouvelles sportives, analyses, blogues, résultats en direct, statistiques et clips vidéo. Nous désirions permettre à l’amateur d’accéder au contenu RDS, peu importe où il se trouve, et ainsi développer avec lui un lien durable. Présentement, l’information contenue sur le site touche essentiellement les sports en cours, particulièrement la LNH à la veille de la date butoir des échanges et en vue des séries éliminatoires.

Vous avez travaillé en collaboration avec le spécialiste américain July Systems…
En effet, il s’agit d’une entreprise pionnière du média mobile. Elle a déjà mis avec grand succès son expertise au service de marques comme CBS Sportsline, l’Association nationale de basketball (ANB), le Nascar ou encore NBC Sports. Nous voulions nous assurer d’un virage mobile réussi. Notre équipe multimédia demeure par contre le centre décisionnel et oriente l’ensemble de la démarche pour tout ce qui touche à l’itération, la scénarisation, l’ergonomie et le contenu du site.

Et la publicité?
À cette étape-ci, nous avons priorisé le lancement du site. Il n’y a donc pas encore d’annonceurs pour l’instant. Mais il y a bien sûr des possibilités commerciales pour nos partenaires et annonceurs.

février 24

J’étais entrain de regarder les derniers messages sur mon Twitter quand je suis tombé sur un excellent article du blogue de Laurent Maisonnave au zelaurent.com. Celui-ci a piqué ma curiosité avec le message: Au secours mon agence a perdu le sans fil.

Celui-ci exprime ce que nous constatons depuis plusieurs mois à l’agence : 1) les agences ne sont pas nécessairement prête à faire le saut dans l’univers de la mobilité 2) la majorité n’y comprenne rien. Bon, je vais faire attention, nous travaillons plusieurs projets avec des agences dites « traditionnelles ».

Lorsque je donne des conférences, des formations et même lorsque je vais en présentation dans les agences, je m’amuse toujours a consulter le site Internet des participants sur différents modèles de téléphones au bureau (Palm Pre, iPhone et Blackberry). Chaque fois, le résultat est le même : le site ne s’ouvre pas, il n’est pas adapté, la navigation est impossible, etc. Je présente donc le site Internet sur mon mobile au client et celui-ci ne comprend généralement pas que son site ne s’adapte pas. Dernièrement un client m’a même affirmé  » Ouais, mais c’est de l’Internet, ca devrait marcher ».

Voyez le résultat du site de plusieurs agences sur un téléphone portable : ici (à noter, il s’agit d’une consultation sur un iPhone, le résultat aurait été beaucoup plus catastrophique sur un Blackberry).

IMG_0042

L’article auquel je fais référence est consultable ici: Ze Laurent.

février 21

Voici un autre projet novateur dans le cadre de Proxima Mobile, le portail de services aux citoyens sur téléphone mobile lancé il y a quelques mois en France.

Voici encore un marché en pleine évolution avec de nombreuses initiatives qui vont permettre d’asseoir la publicité mobile géolocalisée, le NFC et la fidélisation, voici donc une nouvelle expérience avec l’adhésion de 5 commerçants-partenaires et 100 consommateurs-adhérents sur le quartier Montorgueil/Saint-Denis qui ont accepté de participer à Viv[r]e Mon Quartier jusqu’à mi-juillet 2010

Menée par la cellule R&D de PagesJaunes Groupe, « Viv[r]e Mon Quartier » s’appuie sur la technologie SmarTouch, une solution innovante, fournie par la société SmarTagSw (Smart Tag Sofware) qui permet de collecter et exploiter sur un portail Internet, à des fins de fidélisation et de promotion, des informations issues de la lecture de carte sans- contact NFC (une puce NFC est une étiquette munie d’une antenne permettant de répondre à des requêtes émises depuis un émetteur/récepteur).

Cet outil va offrir à la communauté : – un service de fidélisation : les consommateurs qui adhèrent au service, reçoivent une carte munie d’une puce NFC ; véritable carte intelligente, nominative, qu’ils peuvent utiliser auprès de tous les commerçants-partenaires de leur quartier. Le principe est simple : en présentant cette carte, les actes d’achats sont enregistrés et donnent droit à des «points» de fidélisation pour différents services offerts par les commerçants du quartier.

Concrètement, les commerçants-partenaires de l’expérimentation seront équipés d’un ordinateur portable comportant un lecteur de carte NFC et relié à un écran tactile.

C’est aussi un service de promotion : avec cette carte, les commerçants émettent des promotions en temps réel, voire même sur des durées très courtes (type « vente flash »). Ces offres promotionnelles seront adressées via SMS gratuits et/ou mails directement aux consommateurs, selon leurs profils, ils bénéficieront ainsi de tarifs réduits, services améliorés et informations sur l’actualité de la boutique.

Web et mobile : http://www.vivremonquartier.com/

Voyez l’application et plus d’informations ici!

Source: servicesmobiles.fr