Marketing-mobile.ca
Marketing-mobile.ca

Archive pour août 2009

août 26

Commanditaire principal depuis la première édition de l’événement en 1993, Bell propose cette année aux visiteurs du Challenge Bell d’utiliser pleinement la technologie de leur téléphone mobile afin de maximiser leur expérience.

En effet, la présence d’une borne interactive Bluetooth, à l’entrée du Challenge Bell permettra aux visiteurs de télécharger gratuitement du contenu exclusif aux couleurs de l’événement, sur leur téléphone cellulaire. De plus, les visiteurs auront accès à un site mobile leur permettant de consulter la programmation mise à jour de l’événement, ainsi que d’autres informations, peu importe le moment et l’endroit où ils se trouvent.

 » Nous sommes heureux de pouvoir offrir aux visiteurs du Challenge Bell un accès facile et rapide à l’information dont ils ont besoin grâce à une technologie moderne et efficace », a indiqué Sylvie Giguère, Marraine du Challenge Bell 2009 et vice-présidente Ventes/Affaires commerciales, Québec chez Bell Canada.

Partenaire financier et technologique, Bell est très fière de pouvoir ainsi contribuer au rayonnement de la capitale nationale et permettre par la même occasion l’ouverture sur le monde qu’entraîne la tenue d’un événement de cette envergure.

août 25

Le géant mondial des produits de beautés s’appuie sur une campagne mobile pour promouvoir le lancement de deux produits, le ”Combleur Collagène Lèvres” et le ”StudioLine MineralFX aux actifs minéraux”.

En effet, constatant une totale adéquation entre les utilisateurs mobiles et la cible qu’elle souhaitait toucher, le groupe français, s’est tout naturellement tourné vers des campagnes de MMS pour mettre en avant ses produits.

En ce qui concerne le ”Combleur Collagène Lèvres”, dont, je vous fais grâce de l’explicatif détaillé, le but était de toucher des femmes agées entre 35 et 49 ans.

L’agence en charge de la campagne a donc, tout simplement, envoyé plus de 100 000 MMS à des femmes rentrant dans la cible d’âge définie par L’Oréal, avec un message d’un des mannequins star de la marque, Linda Evangelista, ventant les mérites du produit.

La deuxième opération qui concernait le ”StudioLine MineralFX aux actifs minéraux” va un peu plus loin, puisqu’elle consistait à envoyer 45 000 MMS à des hommes âgés de 18 à 35 ans, avec un message de Patrick Dempsey (pour ceux qui ne regardent pas la télé, c’est l’acteur de la série “Grey’s Anatomy”), les invitant à se rendre sur le site de l’Oréal France pour y imprimer un coupon de réduction valable sur un produit de la gamme “Mineral FX”.

Evidemment, nous ne pouvons que saluer le fait qu’un grand groupe comme L’Oréal s’intéresse (enfin !) au mobile et saisisse l’opportunité qui lui est offerte de pouvoir communiquer directement avec sa cible et, de surcroît, sur ce terminal que tous les français ont toujours sur eux et qu’ils consultent, au minimum, une fois toutes les heures. Toutefois, ce n’est pas encore le cas pour le Canada… bien sûr!

En revanche, nous sommes un peu septiques, sur les moyens utilisés et, à la lecture de la campagne mise en place, des remarques nous viennent automatiquement à l’esprit :

Envoyer un MMS pour mettre en avant un nouveau produit c’est bien, mais pourquoi ne pas proposer beaucoup plus afin de transformer le contact et proposer au client une véritable expérience mobile, c’est à dire par exemple, développer un mini-site dédié au produit (coût financier très faible) sur lequel on accède facilement via un lien intégré dans un SMS (beaucoup moins cher à l’envoi qu’un MMS) et où l’on peut trouver tout l’univers de la marque, un jeu concours, des coupons de réduction, un espace où l’on peut s’inscrire pour recevoir plus d’infos sur les produits …

Et même pour la campagne avec Patrick Dempsey, qui nous invite à aller sur le site Internet de la marque pour y imprimer un coupon de réduction, là encore, nous avons l’impression de vivre dans des temps anciens. Nous serions curieux de connaître le taux de transformation d’une telle campagne, c’est à dire combien d’hommes qui ont reçu le MMS, ont pris la peine d’aller ensuite sur le site internet pour y imprimer un coupon de réduction et combien, se sont ensuite retrouvés en magasin, avec leur petit papier entre les mains.

Entre ceux qui n’avaient pas Internet à portée de main quand ils ont reçu le MMS, ceux qui ont la flemme, ceux qui n’ont pas d’imprimante, ceux qui ont imprimé mais qui avaient oublié leur réduction sur leur bureau … ça ne doit pas faire très lourd !

Non, il faut bien reconnaître que tout cela n’est pas très pratique et en aucun cas tourné vers le service rendu au consommateur.

Il y a quand même beaucoup mieux à faire, comme envoyer le coupon de réduction via un SMS ou un MMS. A l’époque où Air France propose des billets sur mobile, je ne peux pas croire qu’il est impossible de faire la même chose avec un coupon !

Et autant vous dire que le taux de transformation serait beaucoup plus important :

pas besoin d’aller sur le WEB,
pas besoin d’imprimer,
pas besoin d’avoir son petit coupon toujours sur soi pour le jour où on va aller faire ses courses, on l’a dans son mobile que l’on porte toujours sur soi.
Et cerise sur le gâteau c’est beaucoup plus écologique, on économise du papier !

Tout ça pour dire que le marketing mobile c’est très très bien, mais encore faut-il l’utiliser, correctement et surtout, pratiquement, avec pour objectif premier de rendre service au consommateur.

Source: bemobee.com

août 25

Voici un petit billet très court pour vous inviter à la conférence que nous allons donné chez Infopresse le 18 novembre prochain à Montréal. Il s’agira d’une belle opportunité pour les personnes souhaitant en apprendre plus sur le marketing mobile. Au plaisir de vous y rencontrer!

Télécommunications et mobilité
Mieux communiquer pour vendre davantage

Le mercredi 18 novembre 2009

Le contexte économique actuel incite les consommateurs à diminuer leur nombre de sorties extérieures augmentant ainsi les ventes de produits de télécommunication maison (câble et internet). Pour vendre plus, l’industrie des télécommunications s’assure d’optimiser tous les points de contact avec le consommateur : créativité des campagnes publicitaires, efficacité des sites internet et utilisation de l’identité de marque comme facteur clé de différenciation.

Parallèlement, les professionnels des communications utilisent de plus en plus le marketing mobile pour promouvoir les marques et rejoindre les consommateurs différemment.

Lors de cette Journée Infopresse consacrée aux produits de télécommunication et au marketing mobile, vous découvrirez quelles sont les meilleures pratiques de communication pour vous démarquer de vos concurrents :

* Quelles sont les dernières avancées en marketing mobile?
* Comment un appareil peut-il faire la différence entre un opérateur et un autre?
* Comment tirer profit des réseaux sociaux pour promouvoir vos produits et services?
* Comment bien intégrer des applications mobiles à son plan marketing?

Conférences

Dès 9h00: Les nouveautés qui révolutionnent le marketing mobile
Par Dominic Gagnon, président de Piranha Agence Tactique et Mathieu Villeneuve, VP développement de Piranha

Description

Avec un taux de pénétration moyen au Canada de plus de 80 %, le mobile apparaît aujourd’hui comme le support par excellence pour développer une relation privilégiée avec le client, le mobinaute. Aujourd’hui, le marketing mobile commence enfin à dépasser le stade des campagnes SMS push, sans grande valeur ajoutée pour le consommateur. En effet, il existe maintenant de nombreuses solutions qui permettent aux entreprises de communiquer avec le consommateur sur son mobile dans une relation personnalisée et contextualisée en temps réel.

Cette conférence s’adresse à tous ceux qui s’intéressent aux innovations et aux nouvelles tendances du monde du mobile. Elle répondra entre autres, à travers des cas concrets, aux questions suivantes : que peut-on faire aujourd’hui en matière de communication sur mobile ? Quelles autres nouvelles technologies seront bientôt exploitables pour mieux communiquer sur mobile ? Quelle sera la communication sur le téléphone mobile de demain ?

9h45: Une table ronde sur l’utilisation des médias sociaux pour communiquer

Animée par Martin Ouellette, président de Provokat

Guillaume Brunet, directeur marketing de Médias Transcontinental
Thane Calder, co-fondateur et co-président de CloudRaker

Description

D’autres panélistes sont à venir

Cette table ronde, animée par Martin Ouellette, directeur de l’agence Provokat, traitera de l’utilisation des médias sociaux pour promouvoir des marques de télécommunications.

Les panélistes présenteront des cas de marques internationales qui ont su intégrer les médias sociaux de manière créative dans leurs campagnes de communication. Par la suite, des conseils vous seront donnés pour que vous utilisiez les médias sociaux efficacement dans vos campagnes.

10h45: Table ronde
Comment planifier la stratégie d’application mobile d’une marque?

Par Yasha Sekhavat de TXT-MKTG Conseils

Description

À l’heure où les téléphones mobiles sont de plus en plus intelligents et où l’adoption des appareils Smartphone s’intensifie, le comportement des utilisateurs change, notamment avec l’emploi des applications mobiles. Dans ce contexte, on observe que l’iPhone se démarque avec, entre autres, le téléchargement de 1,5 milliard d’applications. Il a également une force d’attraction qui engendre le développement de milliers d’applications. De nombreuses marques ont décidé de se lancer, tant bien que mal, dans cette arène applicative, avec des résultats variés.

Comment apprivoiser cet outil mobile « sexy » dont tout le monde parle et qui peut contribuer à offrir une expérience riche aux consommateurs? Voila l’objet de la conférence d’Yasha Sekhavat et la question à laquelle il répondra, en l’illustrant de quelques cas.

Cette conférence s’adresse notamment aux gestionnaires marketing qui souhaitent se lancer dans une stratégie de marketing mobile en utilisant une application. Les différents enjeux liés à une application mobile « brandée » seront abordés.

* La stratégie d’application est-elle pertinente et représente-t-elle la meilleure option?
* Quel objectif marketing souhaite-on atteindre avec l’application?
* Comment effectuer la planification stratégique de l’application?
* Comment s’intègre-t-elle à l’ensemble de la stratégie?

Plus d’infos et réservations:  http://www2.infopresse.com/content/conference-ip-2009-Telecommunications-1.aspx

août 25

image1

août 21

Les utilisateurs s’intéressent aux services de banque mobile. Mais pour qu’ils soient adoptés massivement, les institutions ne doivent pas se contenter de voir le mobile comme une simple extension du Net et repenser leurs offres.

marketing-mobileABI Research annonçait en début d’année 500 millions d’utilisateurs de services de banque en ligne pour 2013. Dans une étude* menée auprès d’une quinzaine de fournisseurs américains, IDC Financial Insight confirme : si la crise a quelque peu ralenti la demande pour les services bancaires mobiles et les investissements des institutions financières dans le domaine, la banque mobile ne manquera pas de s’imposer. Mais pour que ces services se développent de manière harmonieuse, les banques doivent mettre au point des stratégies adaptées au format.

Plus qu’une extension de la banque en ligne
Car si les activités réalisées depuis son téléphone sont pour le moment similaires à celles de la banque en ligne – consultation du solde de son compte en banque et transfert de fonds – les institutions auraient tort de ne considérer la banque mobile que comme une simple extension de celle sur Internet. Les fournisseurs interrogés considèrent que le succès de la banque mobile passera par l’extension des fonctions et des services existants, mais aussi par le développement de systèmes de paiement mobile par les banques. Selon le cabinet, réfléchir dès à présent à des applications adaptées, c’est aussi ne pas prendre le risque de se voir dépassé par la concurrence le moment venu.

Tendances et recommandations
L’amélioration de la sécurité et la mise en place de partenariats joueront enfin un rôle important. L’étude rappelle en effet que les législateurs suivent avec attention le développement de la banque mobile dans un mouvement qu’il est plus prudent d’anticiper. Elle prédit également l’influence croissante des réseaux sociaux sur la banque mobile au fur et à mesure que la génération digitale rejoint le monde du travail. Un rapport d’IBM rappelait d’ailleurs récemment que les 18 et 35 ans sont deux fois plus nombreux à utiliser leur téléphone portable pour effectuer des transactions bancaires.

* Mobile Banking Will Have Its Day, Just Not Today

source: www.atelier.fr

août 17

Le réseau PHD vient de publier un livre sur les changements et les défis à venir pour le secteur média dans les cinq prochaines années.

Signé par Mark Holden, associé directeur général des bureaux australiens de PHD, et la journaliste Suzy Bashford, le document de 65 pages Media Agency 2014 : PHD on the Future of Media Agency examine dans quelle mesure les transformations dans la technologie, le comportement des consommateurs et les attentes des clients forceront les agences médias à modifier leur structure et leurs façons de faire.

Par exemple, PHD estime que de plus en plus de gens consommeront des contenus télévisuels sur Internet, ce qui pourrait rendre inutile la distinction entre acheteurs télé et acheteurs web.

D’ici 2012, les agences médias pourraient même employer des acheteurs «audiovisuels» qui couvriront plusieurs plateformes.

Le document prévoit aussi que le mobile prendra encore plus d’importance, assez pour que les agences fassent appel à des planificateurs et acheteurs spécialisés dans ce secteur. Et que la frontière séparant divertissement et publicité, consommateurs et rédacteurs, expérience réelle et en ligne deviendra encore plus floue.

En outre, PHD écrit s’attendre à ce que les clients exigent davantage de transparence de la part des agences médias.

Même si Media Agency 2014 porte la signature de Mark Holden, ses prévisions et points de vue sont issus de discussions entre les dirigeants de plusieurs bureaux de PHD à travers le monde, dont celui du Canada, dit Fred Forster,président de PHD Canada.

«Nous ne nous sommes pas dit qu’on allait écrire un livre. Tout a plutôt débuté quand nous nous sommes demandés de quoi aurait l’air notre agence dans cinq ans, alors que le paysage média a déjà changé, explique-t-il. Ça a donné un recueil d’idées sur ce que devrait être une agence média en 2014».

Le réseau aurait pu diffuser ce recueil à l’interne, mais a décidé de le partager.

«Nous voulons lancer une discussion, et plus de gens y participeront, mieux ce sera, dit-il. C’était aussi important pour nous de faire circuler nos idées, de montrer que nous avions une réflexion sur l’avenir de notre industrie.»

On peut lire Media Agency 2014 : PHD on the Future of Media Agency sur le blogue du réseau, PioneeringPHD.com, et en version imprimée.

Source : Marketingmag.ca

août 13

Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à aller jeter un coup d’oeil sur le plus récent article signé par le confrère Fabien Deglise du Devoir. Il revient aujourd’hui sur les révélations de l’OCDE en matière de coût des télécommunications dans le monde. Un rapport qui démontre que le Canada est le pire pays en matière de tarification.

Selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), les consommateurs canadiens dépensent 55 fois plus d’argent qu’au Japon pour avoir accès à Internet haute vitesse et quatre fois plus pour leurs téléphones cellulaires qu’au Danemark.

Toujours selon le rapport de l’OCDE, l’an dernier un mégabit par seconde de transfert des données sur Internet coûtait en moyens 4 dollars au Canada, par opposition à 0,07 $ au Japon, 0,25 $ en France et 0,34 $ en Corée du Sud.

Source: Le Carnet Techno de Bruno Guglielminneti


août 13

Sensation de vitesse avec un volant pour l’iPhone et iPod Touch. Pour la course automobile, moto, ou le jet ski, vous pouvez maintenant manœuvrer par le biais de votre iPhone avec précision. Il suffit de connecter l’iPhone à son adaptateur correspondant puis le placer dans le milieu du volant, le kit comprendra:  le volant et les adaptateurs iPhone, iPhone 3G, iPod Touch. Bientôt en vente en Europe et peut-être au Canada.

août 10

Le Congrès des Jeunes libéraux du Québec se tenait à Ste-Thérèse du 7 au 9 août 2009 dernier. Il s’agissait de l’occasion pour les jeunes militants libéraux de débattre de différents enjeux politiques d’avenir. Pour cette occasion, l’organisation de l’événement a décidé d’utiliser le mobile pour communiquer avec les congressistes.

Pour ce faire, Piranha à développer un site mobile pour téléphones intelligents soit le congresjeunes.mobi. Il était possible d’y retrouver la programmation complète du congrès, une vidéo d’accueil du président de la Comission-Jeunesse, des fonds d’écrans, etc. De plus, les résolutions votées dans le cadre de l’événement étaient continuellement tenues à jour. Ainsi, les médias pouvaient avoir accès aux événements directement sur leurs mobiles, peu importe l’endroit ou ils se trouvaient. Le site mobile a connu un réel succès avec plus de 230 visiteurs uniques sur un total de 500 participants.

Une borne Bluetooth fût aussi installée à proximité des tables d’inscriptions au Congrès. Ainsi, les jeunes avaient la possibilité de télécharger le vendredi soir un message de bienvenu de la part du président de la Commission-Jeunesse (CJ) et par la suite un fond d’écran de la CJ. Une innovation qui a semblé très appréciée de la part des jeunes.

Une très belle opération et une première au marketing mobile dans le monde politique au Canada.

août 05

Un téléphone qui promet. Sera t-il distribué au Québec? Aucun opérateur n’en a encore fait l’annonce!